Arles: la réaction du maire après le décès d'un adolescent de 15 ans quartier Grifeuille.


28 juin 2022

 '' Hier, en milieu de soirée, un événement dramatique est venu frapper notre commune et particulièrement le quartier de Griffeuille où un jeune homme de 15 ans a perdu la vie sous les balles de trafiquants de drogue sans foi ni loi. Ce matin, c’est toute une ville qui est choquée, en colère et endeuillée. Oui, nous sommes choqués par la violence des faits. Ces règlements de comptes, ces fusillades, ne sont plus réservées aux grandes villes. Ils touchent à présent nos quartiers, et pourrissent le quotidien des habitants. Je ne peux m’y résoudre. Nous sommes également en colère. Car cela fait maintenant plusieurs semaines que nous alertons les services de l’Etat sur la montée des violences, sur Griffeuille notamment, mais aussi dans d’autres quartiers de la ville (Barriol, Le Trébon). Dimanche dernier, par exemple, alors que les citoyens arlésiens se rendaient aux urnes, un commando armé a fait irruption en pleine journée tirant en l’air à plusieurs reprises. C’est pour cela que j’ai fait connaitre, dès hier soir, ma colère aux autorités compétentes, et notamment auprès du cabinet du Ministre de l’Intérieur qui a entendu et accepté ma demande de renforts supplémentaires. Le temps des polémiques n’est pas venu. C’est toute une ville qui est en deuil. Aujourd’hui, je veux tout d’abord rendre hommage à Marwane, dont j’ai eu les parents au téléphone ce matin. Je veux avoir une pensée très émue pour eux, pour leurs proches et pour tous ceux qui ont connu ce jeune garçon formidable. C’est pourquoi j’ai décidé de décréter une période de 3 jours de deuil municipal. Les drapeaux de l’Hôtel de Ville seront mis en berne dès aujourd’hui. La Mairie pourra également apporter tout son soutien dans l’organisation d’une « marche blanche ». A la demande de la municipalité, l’Etat et l’APERS mettent en place une cellule psychologique aujourd’hui dès 13h30 dans les locaux municipaux de l’école Jules Vallès. Toutes celles et tous ceux qui en ressentent le besoin pourront y avoir accès''

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article